Sourire pour mieux courir ?

Sourire nous aiderait à mieux courir

Selon une étude, sourire durant nos runs nous aiderait à dépenser moins d’énergie.

On y gagnerait à arrêter de froncer les sourcils et de se « plaindre »?

Si si… selon une étude menées sur des étudiants, le fait de se détendre, se relâcher et courir avec le « smile », nous permettrait d’économiser jusqu’à 2,8% d’énergie.

Quelque soit son niveau en course à pied, durant l’effort, 2 facteurs sont à prendre en considération : les facteurs physiques et et les facteurs psychologiques.

Les facteurs physiques sont principalement d’ordre cardiovasculaire, et notre efficacité à « dépenser » ou « économiser » nos forces dans l’execution de nos mouvements.

Et côté facteurs psychologiques, on retiendra ici uniquement la notion « d’effort perçu ».

 

Qu’est-ce que l’effort perçu ?

L’effort perçu c’est notre ressenti : la sensation de tension et douleur (douleur dans les muscles actifs et les articulations), l’essoufflement, les battements du cœur, et la sudation.

L’évaluation de la perception de l’effort se fait à l’aide de l’échelle RPE (Rating of Perceived Exertion – Borg, 1970) : l’échelle de sentiment éprouvé.

C’est tout bonnement répondre à la question : « Est-ce dure ou facile ? »

Plus notre perception de difficulté sera basse, plus notre sentiment d’aisance, de bien-être et de facilité sera élevée.

Et la façon la plus simple de mettre cela en pratique pendant une course,

serait tout simplement de SOURIRE.

La technique du « sourire périodique »

Cette technique du « sourire périodique » serait utilisée par les plus grands athlètes, et Eliud Kipchoge (Champion du monde du 5 000 m, médaillé olympique) en fait parti.

Des petits sourires de temps en temps seraient suffisant pour améliorer nos performances de course car notre perception de l’effort serait diminuée.

(Étude menée par Noel Brick et Richard Metcalfe, chercheurs en science du sport).

 

À faire lors de votre prochaine course :

  • Saluez et souriez aux supporters le long de la route : ils bravent les éléments et donnent de la voix pour vous, c’est la moindre des choses;
  • Souriez aux photographes :  révolu le temps des photos où vous êtes à l’agonie !
  • Souriez à chaque kilomètre : dites-vous que chaque pas en avant vous rapproche un peu plus de la ligne d’arrivée.

 

 

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire.

Prêt à tenter l’expérience dès le week-end prochain sur le Semi de Paris ?

arnold smile

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s